Université. Visite de l’ambassadrice des États-Unis à la Faculté de Médecine

Université. Visite de l’ambassadrice des États-Unis à la Faculté de Médecine

L’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) a organisé, ce jeudi 25 janvier, un symposium. Une messe scientifique dont la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence de l’ambassadrice des Etats-Unis, et Steve Holland, un des directeurs scientifiques des Instituts nationaux de Santé des Etats-Unis (NIH), en visite au Mali.

 « En aidant le Mali à lutter contre la maladie, les États-Unis aident le monde entier », a indiqué le Professeur Ouaténi Diallo, recteur de l’USTTB, dans mot de bienvenue à la délégation américaine. Le présent symposium, a-t-il expliqué, est tout un symbole car il offre, non seulement, un cadre magnifique d’échanges entre chercheurs, mais donne un sens à plus de trente ans de collaboration mutuellement avantageuse entre les États Unis d’Amérique et le Mali. 

A l’USTTB, plusieurs programmes de recherche, de formation et de lutte contre la maladie sont financés par les NIH. En saluant, le partenariat qui lie les deux pays, le professeur Diallo a souligné les « réussites » dans la lutte contre le paludisme, dans le combat contre les maladies infectieuses émergentes et réémergentes telles que la maladie à virus EBOLA et la maladie à coronavirus COVID-19.

Prenant la parole, Rachna Korhonen, ambassadrice des Etats-Unis au Mali s’est réjouie de l’organisation du symposium. Un événement qui démontre, selon elle, la relation dynamique et exceptionnelle entre les chercheurs et scientifiques de l’USTTB et leurs partenaires du NIH. « Depuis plus de trois décennies, cette collaboration exemplaire a conduit à la découverte de nouveaux traitements et de nouvelles stratégies pour le contrôle des maladies les plus endémiques au Mali, en particulier le paludisme, la tuberculose et le VIH », a salué l’ambassadrice Rachna Korhonen. 

Heureux d’être au Mali pour la première fois, Steve Holland, Directeur Scientifique de la Division de la Recherche Intramurale au sein de l’Institut National des Allergies et des Maladies Infectieuses (NIAID / NIH), a promis de revenir. Steve Holland a expliqué les missions des NIH. Il s’agit principalement de « soutenir et de mener des recherches biomédicales qui améliorent la santé humaine ». Quant au NIAID, il met l’accent sur la recherche sur les maladies allergiques, immunologiques et infectieuses dont le paludisme.

Le symposium scientifique a eu lieu au Département d’Enseignement et Recherche en Santé Publique et Spécialité, de la Faculté de médecine. Après les différentes interventions, le Professeur Ouaténi Diallo, a lancé les activités au nom du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *