Tribunal de Grande Instance de Koulikoro : Plus de 42 divorces prononcés en 2023.

Tribunal de Grande Instance de Koulikoro : Plus de 42 divorces prononcés en 2023.

D’après les informations recueillies auprès de nos confrères du Studio Tamani,au Tribunal de Grande Instance de Koulikoro près de 42 divorces sur plus de 76 demandes prononcées à Koulikoro en 2023.
Soixante seize (76) demandes de divorce ont été enregistrées au tribunal de grande instance de Koulikoro au cours de l’année 2023.

L’information a été publiée dans le rapport annuel du tribunal cette semaine. Parmi ces demandes, 42 ont été prononcées, 4 cas rejetés, un cas dépassant les compétences du tribunal de Koulikoro et un cas de désistement.
Initiée par l’Observatoire des droits humains et de la paix (ODHP), cette étude a été menée en en 2012 par des éminents professeurs et professeurs-assistants de la Faculté de droit de l’université de Bamako sous la coordination de Dr. Abraham Bengaly.

Débutée en 2012, cette étude fait un zoom sur le divorce au Mali, particulièrement dans les régions de Kayes, Sikasso, Ségou et le district de Bamako. Les régions du nord ne sont pas prises en compte à cause de la crise. Cette étude sur le divorce concerne les dix dernières années
Comme on peut le constater seuls les divorces prononcés dans les tribunaux sont pris en compte dans cette étude. Les statistiques ne sont pas disponibles sur les cas de répudiation qui sont monnaie courante au Mali, malgré sa répression par la justice.

Cette situation fait dire aux chercheurs que le divorce a pris de l’ampleur au Mali ces dernières années. Cela s’explique, selon eux, par le fait qu’il est banalisé dans la société malienne. Du coup, de nombreux observateur s’interrogent sur l’état du mariage.

Face à cette situation, les chercheurs recommandent l’application immédiate du Code des personnes et de la famille relatives au divorce, la formation des magistrats chargés des affaires matrimoniales, l’harmonisation des textes nationaux avec les instruments juridiques internationaux, la sensibilisation des femmes sur leurs droits en matière de divorce, etc.

 

Djakaridja Coulibaly


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *