Transfert : L’UEFA agacée d’être dépouillée par l’Arabie Saoudite


 

Transfert : L’UEFA agacée d’être dépouillée par l’Arabie Saoudite

Super League : l’UEFA aurait offert de l’argent aux clubs anglais en échange de leur départ !

Les fortes récentes convoitises de l’Arabie Saoudite pour les joueurs évoluant en Europe semble agacer l’Uefa. Rouge de colère, le président de l’instance européenne a posé un tacle dur contre la politique saoudienne qu’il a qualifiée de « chimère » à demi-mot. En face, la réplique des Saoudiens, par l’intermédiaire de leur Confédération, n’a pas tardé.

« Je pense que l’Arabie saoudite est en train de faire une erreur pour le football national. Elle reproduit les erreurs de la Chine en recrutant des joueurs en fin de carrière. Nous n’avons pas perdu Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Karim Benzema. Ils jouent toujours. Mais ils sont en fin de carrière. À cette étape de leur carrière, plusieurs joueurs vont dans des clubs pour gagner de l’argent. Mais tout n’est pas question d’argent. Les meilleurs joueurs veulent gagner les meilleures compétitions, et les meilleures compétitions sont en Europe. Pouvez-vous me citer un top joueur parti en Arabie saoudite au sommet de sa forme ou au début de sa carrière ?», a déclaré le président de l’Uefa. Des propos qui ne sont pas restés longtemps sans réponse. Président de la commission marketing de la Confédération asiatique de football, Hafez Al-Medlej a sèchement répondu à Ceferin, dans des propos relayés par Record repris par Footmercato « Ce discours est faux (sur les joueurs en fin de carrière). Nous n’engageons pas de joueurs en fin de carrière. Al Hilal va engager Rúben Neves, qui a 26 ans et qui était courtisé par Barcelone. Benzema est arrivé à Al-Ittihad, après avoir remporté le Ballon d’Or au Real Madrid. Nous n’en sommes qu’au début. Mais tous les joueurs transférables seront désormais la cible des clubs saoudiens. L’expérience en Chine n’a rien à voir avec nous, c’est du pur marketing. Le football n’y est pas populaire. En Arabie, nous avons un projet d’État et nous ne nous limiterons pas aux quatre grandes équipes, mais à toutes. Car la passion saoudienne pour le football n’a pas de limites. »

Remonté contre Ceferin, Al-Medlej assure même que la Ligue des Champions va payer les conséquences de la politique ambitieuse de l’Arabie saoudite. « La Ligue des Champions est le joyau de la couronne de tous les championnats européens et ce tournoi repose sur deux éléments : les clubs, qui sont des entités géantes, et les joueurs. Le départ des grandes stars européennes sera un coup dur pour les champions et le tournoi perdra beaucoup de sa valeur. Regardez LaLiga, elle a beaucoup perdu avec le départ de Ronaldo à la Juventus. Et elle a perdu encore plus avec le départ de Messi au PSG. Le départ des stars européennes aura un impact sur les contrats de sponsoring et de télévision. » Sûr de son fait, le représentant de l’AFC confirme que Bernardo Silva, récent champion d’Europe avec Manchester City, est bien un objectif des Saoudiens et annonce que l’État pétrolier compte également recruter à court terme un certain Mohamed Salah ! « Messi est le meilleur footballeur du moment et sa signature aurait eu une grande valeur. Mais nous n’allons pas le compenser par un remplaçant. Nous espérons que Bernardo Silva, de Manchester City, arrivera. Nous devrions également commencer à travailler sur la signature de Mohamed Salah, qui jouit d’une grande popularité dans le monde arabe et en Europe. »

Alassane, avec Footmercato


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *