Supervision de la Campagne Agricole : Le Ministre de l’Agriculture était dans la Filiale Ouest de la CMDT ce week-end

Supervision de la Campagne Agricole : Le Ministre de l’Agriculture était dans la Filiale Ouest de la CMDT ce week-end

Dans le cadre de la supervision de la campagne agricole le  nouveau Ministre de l’Agriculture, M. Lassine DEMBELE, en compagnie du PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélé, a visité ce week-end    la  filiale ouest de la  CMDT sise dans les localités de Kita.

Cette visite de supervision a pour objectif de prendre contact avec les paysans et de s’enquérir de l’évolution de la campagne agricole en cours surtout de faire le point de l’approvisionnement des producteurs de coton en intrants agricoles et la question épineuse de la gestion de lutte contre les jassides.

Après Bougouni, Sikasso, Koutiala et Fana, le ministre de l’Agriculture Lassine Dembélé était à Kita le 31 août dernier en compagnie d’une forte délégation composée de l’administration de la CMDT avec à tête son PDG Dr Nango Dembélé, et le président de l’Apcam, Sanoussy Bouya Sylla. Objectif s’enquérir de l’état végétatif du coton, d’échanger avec le monde paysan afin de relever leur difficulté. Pour ce faire, le ministre s’est même rendu aux champs pour constater de visu l’état d’avancement de la campagne.

Après la visite de courtoisie rendue aux autorités administratives, coutumières et religieuses de la région de Kita ; le mercredi, le lendemain, le ministre de l’Agriculture Lassine Dembélé accompagné de sa délégation avec à sa tête le PDG de la CMDT a commencé par la visite des champs de coton et de maïs de M. Oumar Diallo qui se situent dans le secteur central de Kita: op de Toumoundala 2.

Le paysan Oumar Diallo était heureux de présenter ses champs après ses salutations de satisfaction et de remerciement. En effet, ce producteur tenait à ce que la délégation note que :

Son champ de coton de plusieurs hectares évolue parfaitement bien à cette date, deux traitements effectués. Il atteste avoir reçu ses engrais et pesticides à temps et n’avoir vu ni eu écho de jassides dans toute sa zone. Ainsi, en termes de rendement prévisionnel, il récoltera au minimum une tonne huit cent de coton graine à l’hectare et cela est valable pour son champ de maïs.

« L’espoirs d’une bonne campagne est permis »

Lancée sous le signe de la relance après une année drastique liée à l’invasion des jassides et la destruction d’au moins 125 000 hectares, la campagne cotonnière 2023 – 2024 s’annonce sous de bons auspices. Sous réserve d’une bonne pluviométrie, la CMDT projette de faire un nouveau record en termes de production, du moins si elle atteint ses objectifs qui sont de 780 000 tonnes de coton graine.

Sur le sujet, l’administrateur général de la filiale Ouest, rassure d’une disponibilité des engrais à 99% dans l’ensemble ainsi que d’un bon présage pour les prévisions de la campagne en hectare tant pour le coton que pour les céréales.

Selon Boubacar Soumaré, la filiale de Kita a atteint ses objectifs de campagne à 90% pour le coton, 125% pour le maïs, 107% pour le mil et à 108% pour le sorgho.

Quant à l’approvisionnement en intrant, il est plus que satisfaisant.

Toujours selon les explications de l’AG, en complexe coton et urée, il est de 107%, et 95 % pour le complexe céréale.

A Kita comme dans toutes les autres filiales de la CMDT, par-delà des témoignages recueillis auprès des cotonculteurs, il ressort de la collecte des données du système d’information et alerte des différents ravageurs du cotonnier en zone CMDT OHVN et IER que l’ensemble des ravageurs, avec en tête le jasside, sont maîtrisés. Qu’à cela ne tienne, le ministre a invité l’administration de la CMDT à la vigilance afin de contrer toute éventuelle attaque de ravageurs. Le ministre Lassine Dembélé en a profité pour partager avec les producteurs la vision de son département pour le développement de l’agriculture. Par-delà de l’amélioration de la production, la transformation du coton sur place, le ministre Dembélé préconise d’engager la réflexion sur un nouveau mécanisme, à l’effet de résoudre définitivement la même équation récurrente «depuis 15 ans» : le retard dans l’approvisionnement. Il a ainsi engagé les techniciens et responsables de la direction nationale de l’Agriculture, en collaboration avec les paysans, à identifier les problèmes et proposer des solutions durables à même d’accroître les effets de la subvention sur le niveau de la production, a-t-il laissé entendre. Autre bonne nouvelle pour la population de Kita, le ministre Dembélé a par ailleurs annoncé, très prochainement, la pose de la première pierre d’une usine d’égrenage du coton.

En somme, par rapport à l’objectif de la campagne cotonnière, selon le nouveau ministre, l’espoir d’une bonne campagne est permis.

Pour terminer le ministre de l’Agriculture a exprimé sa satisfaction globale quant à l’évolution de la campagne cotonnière 2023 – 2024 dans la zone CMDT à travers toutes les filiales de Bougouni à Kita, à l’issue de cette visite.

Par ailleurs, en rencontrant les cadres de la CMDT et les autres acteurs majeurs de la filière cotonnière, y compris les producteurs qui lui ont expliqué en détail le déroulement de la campagne, le ministre de l’Agriculture a recensé toutes leurs doléances et les a rassurés. Il a promis de prendre en compte, dans la mesure du possible, tout ce qu’ils ont partagé.

H.K.B


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *