SCANDALE À L’ANADEB : QUAND LA GESTION CLANIQUE PERTURBE L’APPROVISIONNEMENT ÉNERGÉTIQUE ET LES BIOCARBURANTS AU MALI


ANADEB, EDMS.A…Les casseroles de l’ex-ministre de l’Énergie

 

Et si les coupures et délestages intempestifs au niveau d’EDM S.A s’expliquaient, comme l’ont soupçonné de nombreux observateurs, par la gestion clanique, pratique à laquelle, le Ministre de tutelle sortant semblait s’abonner? Il y a lieu de s’interroger au regard du scandale qui se déroule à l’heure actuelle au niveau de l’ANADEB.

L ANADEB, c’est l’Agence nationale pour le développement des biocarburants au Mali. Un établissement public à caractère Administratif (EPA) doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière créée en Mars 2009 et placée sous la tutelle du Ministère en charge de l’énergie

Elle a principalement pour missions de promouvoir les biocarburants/bioénergies sur toute l’étendue du territoire national ; Participer à la définition des normes en matière de biocarburants et au suivi de la mise en ceuvre de ces normes: – Veiller à la disponibilité permanente des biocarburants sur le marché:

Etablir les bases et mécanismes de tarification et participer à l’élaboration de la stratégie des prix des biocarburants; – Suivre et évaluer les activités des opérateurs intervenant dans le secteur Assurer la concertation entre partenaires nationaux et internationaux du domaine des biocarburants pour favoriser les échanges technologiques et développer le partenariat… (Source: le site anadeb-ml.org).

Comme pour dire que l’entité en question est stratégique et bénéficie par conséquent d’importants financements aussi bien de l’État du Mali que des partenaires internationaux.

Et comme le veut l’orthodoxie en la matière, le DG est sélectionné à la suite d’un appel à candidatures suivi d’un test rigoureux. C’est donc à l’issue de- cette procédure que le nommé Madani Mamadou Diallo, Ingé nieur Energéticien a été nom- mé Directeur Général, courant 2018.

Nous ferons l’économie des péripéties administratives et des maltraitances auxquelles morale. le malheureux a été soumis. A la faveur des événements politiques survenues dans le pays courant 2019 et 2020, il a été tout simplement remercié et remplacé par, tenez-vous bien, un protégé de l’actuel ministre de l’Energie, lequel, de surcroit, ne remplit aucun des critères de sélection

Et l’histoire retiendra que le nouveau venu est un ami et proche collaborateur du Ministre de tutelle sortant. Ils étaient tous deux employés. en qualité d’informaticiens par la société de téléphonie Orange-Mali laquelle a préféré se passer de leurs services respectifs pour raisons d’improbité.

Et suite aux soubresauts politiques, le premier fut bombardé ministre de l’Energie et à son tour, il fit appel à son compère pour occuper le poste de DG de lié aux coupures inter l’ANADEB, sans autre forme de procès: pas d’appel à candidature pas de test ou concours…

Et lorsque le Directeur légitime protesta, l’État lui-même (la Direction Général du Contentieux de l’État) lui colla un procès et le malheureux fut condamné en Disons-le te de suite Mai 2023, à six mois de prison avec sursis pour «opposition à l’autorité de l’État» et «exer- cice de pouvoir illégalement prolongé»… Un verdict, comme peuvent le rendre seule la justice.

Source Le sphinx


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *