Rentrée politique ADP de Ségou : La force d’un engagement


D’une pierre le parti a fait plusieurs coups : vulgarisation du projet de constitution, appel au vote massif, réflexions pointues sur la marche du pays, le pouls des sections jaugé.

 

Sans ambages, l’ADP-Mali est convaincu des avantages généraux de la démocratie représentative sur la démocratie directe pure, donc approuve l’intérêt de l’usage du référendum constitutionnel. Cet instrument permet d’abord d’étancher une certaine soif de participation à la décision de la part des citoyens. Si beaucoup apprécient sans doute de pouvoir déléguer les tâches politiques les plus importantes à des représentants élus pour consacrer leur temps à d’autres types d’activités, il demeure malgré tout frustrant pour beaucoup de ne se sentir consultés que tous les cinq ans. Les citoyens désireux de s’engager davantage peuvent toujours manifester, militer dans des associations, voire chercher à s’exprimer dans la presse. Mais le vote référendaire demeure le mode d’action le plus direct, celui qui semble offrir le plus de pouvoir décisionnel. Enfin, l’usage occasionnel du référendum est de nature à restaurer une certaine confiance de la part des citoyens dans leurs institutions politiques.

D’une telle lecture a germé l’initiative innovante de confluer l’ensemble des sections de Ségou, Niono, Baraouéli, Macina sur un site unitaire- la salle de conférence des artisans de Ségou -, le même jour – samedi 20 mai – afin d’éclairer les lanternes sur les dispositions contenues dans le projet de référendum soumis au vote le 18 juin prochain. A charge pour les participants d’en assurer à leur tour sa dissémination, une fois de retour dans leur localité et auprès de leurs camarades du parti. Apprendre pour comprendre et savoir pour pouvoir le jour J accomplir son devoir citoyen en toute connaissance de cause. Pas suffisant. Puisque chaque participant est invité par les responsables du parti à éclairer les pas incertains vers la compréhension des enjeux en vue d’un vote motivé. Pour ce faire, des exemplaires de projet de Constitution ont été remis aux secrétaires généraux de sections, assorti d’incitation des militants et les militantes à participer massivement au vote.

Une rentrée politique, on le sait, offre l’opportunité d’accomplir un voyage sur l’état de la nation, en saisir les difficultés poignantes et sécréter des pistes de solution. Et surtout, de prendre le pouls du parti, d’en déceler les forces et faiblesses et d’apporter les correctifs indispensables en prélude des prochaines échéances électorales.coutumières et religieuses de la ville ou du village d’accueil. La délégation de l’ADP a sacrifié à cette tradition bien établie.

Ibrahim Yattara    

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *