Promotion de la propriété intellectuelle: Les étudiants impliqués


Le Centre malien de promotion de la propriété intellectuelle (Cemapi), en collaboration avec le Bureau malien des droits d’auteur, a organisé le 11 mai 2023, la 12e édition du jeu-concours « IP Jeunesse ». « Les femmes et la propriété intellectuelle : accélérer le rythme de l’innovation et de la citoyenneté » était le thème de cette 12e édition qui vise à vulgariser la propriété intellectuelle dans les écoles, les universités, les centres et instituts de recherche afin de susciter la créativité dans l’esprit des étudiants.

Dans le cadre de la célébration de la 23e édition de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle, la 12e édition du jeu-concours « IP-Jeunesse » s’est tenue le 11 mai dernier. Ce jeu-concours se tient au Mali pour inculquer la culture de l’entrepreneuriat, de la créativité et de l’innovation en milieu scolaire et estudiantin.

Pour encourager les créateurs à protéger leurs œuvres, pour développer la capacité d’innovation technique et technologique des élèves et étudiants, pour rapprocher davantage le Cemapi et l’OAPI du public, cette activité a été initiée avec le thème « les femmes et la propriété intellectuelle : accélérer le rythme de l’innovation et de la créativité ».

Pour cette année, le choix s’est porté sur près d’une vingtaine d’universités et grandes écoles privées et publiques en totalisant 110 étudiants. Les deux structures en charge de l’administration de la propriété intellectuelle au Mali, le Centre malien de promotion de la propriété intellectuelle et le Bureau malien du droit d’auteur, se donnent la main pour promouvoir la propriété intellectuelle.

Le Cemapi, à travers de telles initiatives, contribue à l’incubation de la jeunesse malienne en lui permettant de découvrir ou de mieux connaitre le système de la propriété intellectuelle, notamment les domaines couverts par la propriété industrielle, les conditions d’octroi des droits de la propriété industrielle, les modes de recours en cas d’atteinte aux droits par les acteurs économiques et sociaux.

Le jeu-concours s’est fait en deux phases : la première a porté sur un cours magistral et la seconde consistait à évaluer les candidats avec des consignes pour tester leurs connaissances et compréhensions. Un jury a départagé les candidats. Trois universités ont su tirer leur épingle du jeu.

Fatoumata Traoré de l’ESTM a remporté le premier prix d’une valeur de 150 000 F CFA. Le deuxième prix d’une valeur de 100 000 F CFA a été attribué à Hafoussa Traoré de la Fseg. Le troisième prix, d’une valeur de 75 000 F CFA, a été décerné à Elisabeth Guirou de FDPri.

Le prix de la consolation est revenu à Mohamed Demba Wagué de l’Université Kankou Moussa.

Aminata Agaly Yattara

Source: Mali Tribune


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *