PROMOTION DE LA LANGUE ALLEMANDE: LE GRIN DU CCGM UNE REFERENCE

PROMOTION DE LA LANGUE ALLEMANDE: LE GRIN DU CCGM UNE REFERENCE

Le 30 Septembre dernier a lieu dans les locaux du Cercle Culturel Germano-Malien CCGM un autre numéro de son activité mensuelle qui consiste à inviter une personne pour échanger autour de thèmes aussi divers que variés.

Le thème du Samedi dernier portait, entre autres, sur : Comment promouvoir la langue et la culture allemande à travers le journalisme ? Comment peut-on publier ou faire des émissions dans la langue allemande ? C’était en présence du premier responsable du CCGM Hamidou KONE, monsieur DICKO et plusieurs autres invites. L’invité de l’émission était le professeur Goudia KONATE reconverti journaliste, promoteur et directeur de publication, responsable de plusieurs autres associations.

Le décor était planté dans la salle de conférences du Centre Culturel Germano-Malien sise à Magnambougou en Commune VI du District de Bamako. On lisait sur le visage des collègues enseignants de la langue et de la culture de Goethe un véritable sentiment de bonheur et de fierté. Celui de se retrouver pour s’exprimer en allemand pendant 3 quarts d’heure. La première phase était celle consacrée aux salutations et autres présentations d’usage. Chaque participant prenait la parole et se présentait aux autres. Dans une parfaite entente et une convivialité des grands jours. Même si certains se connaissaient entre eux, la coutume a imposé cette première étape.

Au terme de cette première phase intervint celle de la grande interview. La première question porta sur les motivations qui ont amené monsieur Goudia KONATE à venir dans le métier de journalisme. Selon la réponse de l’invité du jour, c’est un rêve qu’il avait depuis l’école secondaire. Un rêve qui a pu, finalement, se réaliser. Monsieur KONATE fit savoir qu’il a effectué des stages dans certaines rédactions de grands quotidiens de la presse écrite malienne. Avant de se confirmer, évoluer et créer ses propres canaux de communication…

Il fut auditeur fidèle de plusieurs stations internationales comme Africa n*1, Deutsche Welle, BBC, RFI. Il a eu à participer à plusieurs émissions et possédait même des cartes de fidélité de certaines émissions radiodiffusées desquelles il était fan. D’autres interrogations de l’assistance étaient en rapport avec le lien entre la langue allemande et le journalisme au Mali. Les collègues professeurs de cette langue ont demandé à savoir s’il serait possible d’offrir une page ou quelques lignes du journal Le Phare a certains mots allemands ou si monsieur KONATE serait prêt à animer des émissions en allemand. A ces questions l’invité du jour répondit que son amour pour cette langue ne souffre d’aucun doute.

Ainsi, même s’il devrait répondre, favorablement, a ces préoccupations, il a besoin de la contribution et du concours des gouvernements de l’Allemagne et du Mali, de tous les professeurs d’allemand, des élèves et des parents d’élèves. Aux dires de monsieur KONATE, il na pas appris cette langue que dans le but de l’enseigner, uniquement. Il trouve que la promotion de la langue et de la culture allemande peut se faire aussi à travers le journalisme ou toutes autres activités professionnelles de la vie de tous les jours.
Il faut rappeler que le CCGM joue, pleinement, son rôle de servir de tampon entre l’Allemagne et le Mali à travers l’enseignement, la formation et la formation.
L’autre étape de l’Edition du Samedi dernier a consisté à présenter cinq minutes durant, une leçon modèle. Le professeur SENOU s’est porte volontaire à se donner à cet exercice.
Ensuite, il s’est agi, pour chaque participant, de donner un adage dans une langue donnée traduit en allemand.

L’invité du jour était très à l’aise face au public pour répondre aux questions posées par ses collègues professeurs d’allemand. Il a, lui-même, prodigué des conseils aux générations futures. Avant de laisser entendre qu’il n’y a pas une grande différence entre un enseignant et un journaliste. Il trouve que les deux doivent travailler main dans la main. Dans une parfaite complémentarité. L’objectif recherche par tous étant de faire la promotion, la vulgarisation de la langue et de la culture allemande.
Goudia KONATE proposa aussi aux initiateurs de Mein Deutscher Grin de se munir d’un cahier dans lequel les invités inscriraient leur nom et apposeraient leur signature.
Vivement, la prochaine édition.

La rédaction


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *