PREOCCUPATIONS D’UNE GRANDE DAME

PREOCCUPATIONS D’UNE GRANDE DAME

Comment envisagez-vous de promouvoir le progrès de ce pays ? Les leaders politiques, incapables de soutenir le pays sans contrepartie, de prendre en charge leur rôle de représentants du peuple, d’unifier les citoyens pour le bien commun, c’est-à-dire le Mali, de fournir des informations, de sensibiliser et de guider les citoyens vers la résolution des crises en vue d’atteindre la stabilité et de favoriser le développement.

Tous les dirigeants politiques, qu’ils soient de petite ou grande envergure, qui aujourd’hui ne parviennent pas à défendre l’intérêt commun, à éduquer et à guider les populations vulnérables sur la gouvernance du pays, nous les confronterons à la fin de cette transition pour leur rappeler leurs actions néfastes.

Honte à tous les responsables politiques qui ont profité du Mali, ayant reçu poste, notoriété, argent, etc., et qui, par lâcheté, préfèrent se cacher au lieu de soutenir les autorités pour sortir de cette situation. Honte à vous pour avoir manipulé ce peuple pendant des années. C’est grâce à vos méfaits que nous en sommes arrivés là.

Vous n’avez pas su ériger des écoles dignes de notre peuple, vous avez négligé l’éducation nationale et compromis l’avenir de nos enfants, pendant que vous envoyiez les vôtres étudier à l’étranger.

Honte à vous, chers leaders politiques du Mali qui ont occupé des postes gouvernementaux au cours des trente dernières années, à l’exception de quelques-uns envers lesquels j’éprouve un grand respect. Mes salutations et considérations distinguées à ces leaders politiques d’excellence qui ont marqué l’histoire de notre pays, bien qu’ils soient peu nombreux. La plupart des autres se sont enrichis aux dépens des plus vulnérables en exploitant leur détresse.

Oui, je m’adresse à vous, anciens dirigeants de ce pays, dont le manque de bonne gouvernance a fait subir aux plus vulnérables les conséquences de vos méfaits, les laissant plonger dans la précarité et la misère. Vous qui sembliez ignorer la réalité du Mali, qui n’avez pas pris la peine de parcourir le pays pour vous imprégner des problèmes réels de la population.

Trente années de gaspillage, de souffrance, de détournement de fonds publics. Trente années durant lesquelles vous avez bénéficié de budgets alloués pour soutenir votre parti politique, promouvoir sa vision, et former la jeunesse pour assurer un avenir digne à ce pays. Pourtant, au lieu de former de futurs leaders éthiques et porteurs de valeurs sociétales, vous avez réduit ces jeunes à de simples suiveurs démunis. Vos silences ne nous échappent plus, et nous en comprenons maintenant la raison.

Il est clair que la plupart d’entre vous sont impliqués dans des situations délicates, vous contraignant à vous dissimuler. Vos silences gênés ne nous échappent pas, et nous avons fini par en comprendre la raison. Vous, qui avez reçu de nombreux privilèges de la part du Mali, bénéficiant de résidences somptueuses, de voitures de luxe, et d’études à l’étranger pour vos enfants, suscitez aujourd’hui une profonde déception en nous.

Durant ces trente longues années, ce pays a été malheureusement confié à votre direction. Si le pays est aujourd’hui plongé dans l’obscurité, c’est le résultat de votre mauvaise gouvernance. Malgré les milliards détournés sous votre responsabilité, vous n’avez même pas été capable de créer de petites entreprises pour lutter contre le chômage, ni de développer des centrales solaires malgré l’abondance de soleil dont nous bénéficions.

C’est grâce à vous que j’ai pris conscience que des partis politiques peuvent former des alliances contre nature dans la quête du pouvoir ou, plus précisément, de l’argent.

Je ne blâme pas réellement la transition car elle a hérité de tous les maux pour lesquels nous nous plaignons aujourd’hui. En fait, tous les problèmes actuels ont été engendrés par vous par le passé.

🔹-Que la miséricorde divine ne vienne pas apaiser votre conscience pour les multiples souffrances endurées par le peuple, conséquences directes de vos actions. Que vos actes, ayant semé tant de douleur et de difficultés pour les plus vulnérables, ne trouvent point d’absolution divine. Que les peines infligées, les malheurs endurés par tant d’individus du fait de vos décisions et comportements, demeurent gravés comme une responsabilité dont aucune clémence céleste ne pourrait atténuer le poids. Que vos actions, ayant causé tant de torts et de douleurs, restent en votre conscience sans le réconfort d’une rédemption divine. AMEN

BJB


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *