Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 juin 2023


 Bienvenue aux Nations Unies

Langue: 

Couverture des réunions & communiqués de presse

 

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN

DBF230616

16 JUIN 2023

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 juin 2023

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Soudan 

Au moment où les hostilités entrent dans leur troisième mois, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a, depuis le 22 mai, facilité la circulation d’au moins 350 camions chargés de plus 14 000 tonnes de fournitures vitales vers plusieurs endroits du pays. 

S’agissant du Darfour, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, M. Martin Griffiths, a prévenu que la situation se transforme en une catastrophe humanitaire. Il a exhorté les parties à permettre à ceux qui veulent fuir de le faire volontairement et en toute sécurité. Il les a aussi exhortées, de même que ceux qui ont de l’influence, à garantir la circulation des biens et personnels humanitaires de toutes les parties du Soudan et des pays voisins vers le Darfour. 

Lundi prochain, le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, ouvrira la manifestation de haut niveau sur les annonces de contributions pour le Soudan et la région. Il s’adressera par visioconférence à la manifestation prévue à Genève, dans un format hybride, à partir de 15 heures, heure locale. 

L’ONU encourage les donateurs à se montrer généreux pour répondre aux besoins humanitaires croissants résultant du conflit au Soudan et des flux de réfugiés dans les pays voisins.

Haïti 

Ce matin, le Conseil économique et social (ECOSOC) a tenu une réunion de haut niveau sur l’insécurité alimentaire en Haïti. 

Ukraine 

Après la destruction du barrage de Kakhovka, les efforts humanitaires se poursuivent. Aujourd’hui, l’OCHA, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial étaient dans un petit village de la zone rurale de la région de Kherson, à environ 15 kilomètres de la ligne de front. Ils ont utilisé des bateaux pour fournir de l’eau et de la nourriture à environ 500 familles qui subissent des bombardements constants, après des inondations catastrophiques. 

Les efforts humanitaires se poursuivent aussi dans d’autres zones affectées. Depuis le 6 juin, l’ONU a fourni, grâce aux convois de 10 agences au moins, des produits vitaux à des milliers de personnes touchées par la catastrophe, en plus de l’assistance normale qu’elles fournissent séparément avec les ONG. 

L’OCHA a prévenu que la destruction du barrage a diminué le niveau du réservoir de Kakhovka, au détriment de dizaines de milliers de personnes qui avaient déjà perdu l’accès à l’eau dans le sud de l’Ukraine. 

Le réservoir, qui est un des plus grands d’Europe et une source d’eau potable pour au moins 700 000 personnes, aurait perdu 70% de sa capacité, selon les autorités ukrainiennes. 

Les grandes zones urbaines de la province de Dnipropetrovska sont totalement coupées des systèmes d’eau alors que les autres y ont un accès extrêmement limité, laissant plus de 210 000 personnes sans eau, selon les estimations de l’ONU et de ses partenaires humanitaires. 

Les agences humanitaires ont noté que si les premières analyses des images satellite montrent que l’eau recule, la crise est néanmoins loin d’être terminée

Mali 

Au cours de la réunion du Conseil de sécurité aujourd’hui, M. El-Ghassim Wane, Chef de la Mission des Nations Unies au Mali, a souligné qu’il parle deux jours avant le référendum constitutionnel.

Soudan du Sud 

Selon le dernier rapport trimestriel sur les droits de l’homme publié aujourd’hui par la Mission des Nations Unies dans le pays, des cas de violence contre 920 civils ont été enregistrés entre les mois de janvier et de mars derniers. 

La violence intercommunautaire entre des milices et/ou des groupes civils de défense a fait plus 92% des victimes. 

Aujourd’hui à Yei, dans l’État de l’Équatoria central, la Mission a fourni un soutien fort aux Forces sud-soudanaises de défense du peuple pour la conclusion de la Cour martiale générale qui, pendant un mois, a jugé des soldats accusés de crimes commis depuis 2019 contre les civils. La Cour a rendu des jugements sur 14 crimes graves, dont des meurtres et des cas de violence sexuelle. 

Mozambique 

La dernière base militaire de la Résistance nationale du Mozambique (RENAMO) a été fermée dans le centre du pays, en vertu de l’Accord de Maputo pour la paix et la réconciliation nationale, de 2019. 

La fermeture de cette seizième base de la RENAMO résulte du dialogue entre le Président mozambicain, M. Filipe Jacinto Nyusi, et le chef de la RENAMO, M. Ossufo Momad. Il s’agit d’une avancée importante vers la consolidation de la paix dans le pays.

Sous les bons offices de l’Envoyé personnel du Secrétaire général, M. Mirko Manzoni, 350 anciens combattants, dont 100 femmes, ont été désarmés et démobilisés, la semaine dernière.

Ils iront rejoindre un groupe de près de 5 000 anciens combattants qui étaient déjà passés par le processus de désarmement, démobilisation et réintégration et qui commenceront leur réintégration dans des communautés nationales de leur choix. 

Liban

Le Groupe international d’appui regrette que le Liban n’ait toujours pas élu son président après 12 tentatives infructueuses. 

Le Groupe, qui réunit les Nations Unies et les Gouvernements de l’Allemagne, de la Chine, des États-Unis, de la Fédération de Russie, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni, ainsi que l’Union européenne et la Ligue arabe, s’inquiète profondément de ce que cette impasse politique compromet la faculté du Liban à traiter des problèmes socioéconomiques, financiers, sécuritaires et humanitaires pressants. 

Le Groupe exhorte le leadership politique et les membres du Parlement à assumer leurs responsabilités et à accorder la priorité à l’intérêt national, en élisant un nouveau président sans délai. 

Grèce 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) appellent à une action urgente et décisive pour éviter de nouveaux décès en mer à la suite de la dernière tragédie en Méditerranée, la pire depuis plusieurs années.

Le HCR et l’OIM ont souligné que le devoir de secourir sans délai les personnes en détresse en mer est une règle fondamentale du droit maritime international et que toute action menée en matière de recherche et de sauvetage doit être menée d’une manière compatible avec l’obligation de prévenir les pertes de vies en mer. Le HCR et l’OIM ont salué les enquêtes qui ont été ordonnées en Grèce sur les circonstances qui ont conduit le bateau à chavirer et causé la perte de tant de vies.

Le HCR et l’OIM sont tous deux sur le terrain à Kalamata, dans le sud de la Grèce, en étroite coordination avec les autorités, fournissant un soutien et une assistance aux survivants, notamment des articles non alimentaires, des kits d’hygiène, des services d’interprétation et des conseils aux survivants traumatisés par l’épreuve.

Aujourd’hui également, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, a déclaré que ce qui s’est passé mercredi souligne la nécessité d’enquêter sur les passeurs et les trafiquants d’êtres humains et de veiller à ce qu’ils soient traduits en justice.

Journées internationales 

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale des envois de fonds à la famille.

La Journée reconnaît la contribution de plus de 200 millions de migrants à l’amélioration de la vie des 800 millions de membres de leur famille restés au pays.

Demain sera la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse. 

Dans son message, le Secrétaire général exhorte tous les gouvernements à éliminer les obstacles juridiques à la propriété foncière des femmes – c’est pourquoi cette Journée contre la désertification et la sécheresse met l’accent sur « sa terre, ses droits » (au féminin).

Dimanche, nous marquerons la Journée internationale de la lutte contre les discours de haine. 

Dans son message, le Secrétaire général appelle à promouvoir des communautés et des sociétés inclusives, justes et pacifiques et à protéger les droits et la dignité de tous.

Dimanche sera également la journée de la gastronomie durable. 

La gastronomie durable signifie une cuisine qui tienne compte de l’origine des ingrédients, de la manière dont les aliments sont cultivés et dont ils arrivent sur nos marchés jusqu’à nos assiettes.

Contribution financière

La Bolivie est le cent dix-septième État Membre à avoir payé l’intégralité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *