Mise en place des délégations spéciales dans certaines Communes du Mali : Voici les maires susceptibles d’être remplacés

Mise en place des délégations spéciales dans certaines Communes du Mali : Voici les maires susceptibles d’être remplacés

Après le passage des missions de contrôle de l’Etat et du Bureau du vérificateur général dans certaines collectivités du pays, le constat est amer et alarmant. Pour prendre le taureau par les cornes, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Col Abdoulaye Maiga a pris la décision la semaine dernière et en a même informé sa hiérarchie et le chef de l’Etat de la mise en place prochaine  des délégations spéciales dans certaines Collectivités territoriales du pays. Cette mesure va toucher les mairies qui sont incriminées dans les rapports du Vegal et aussi en lien avec le nouveau découpage territorial, assorti des nouvelles régions.  

La prolongation du mandat de certains conseillers communaux, du cercle, du District de Bamako et des régions, sera bientôt écourtée par la transition. Ces bureaux seront remplacés par une délégation spéciale qui va gérer les affaires de la cité en attendant l’élection des nouveaux Conseillers des Collectivités territoriales dont les dates ne sont pas connues après deux ou trois prolongations de mandat.

La plupart des conseillers communaux issus de l’élection communale de novembre 2016 sont décriés par les populations à cause de la mauvaises pratiques  dans la gestion des collectivités territoriales, qui vient de tomber sous le coup des délégations spéciales avec l’avènement de la Transition. Ces élus locaux qui sont censés être des modèles et des  véritables acteurs de la mise en œuvre de la décentralisation, se sont illustrés dans les affaires de corruptions, de mauvaise gestion et de détournement, largement ventilées dans la presse. C’est pourquoi l’Etat a décidé lors du dernier conseil des ministres du 18 octobre 2023,   de la mise en place des délégations spéciales dans certaines Collectivités territoriales. Les Collectivités territoriales concernées sont celles dans lesquelles des irrégularités, des disfonctionnements et des insuffisances dans la gestion administrative, financière et comptable ont été constatées à la suite des missions de contrôle et de suivi. Cette mesure administrative prise conformément aux dispositions du Code des Collectivités territoriales sera appliquée sans préjudice des poursuites judiciaires le cas échéant. La mise en place des délégations spéciales concerne également les nouvelles régions dans le cadre de leur opérationnalisation en attendant l’élection des Conseillers des Collectivités territoriales. Ces mesures contribueront à renforcer la bonne Gouvernance dans lesdites Collectivités territoriales, conformément à la vision du Président de la Transition.

« Les maires susceptibles d’être remplacés… »

Selon des indiscrétions ces changements vont touchés les maires et conseillers communaux de Bamako notamment la Commune II et VI et le District. Les communes urbaines de Kayes, Ségou, Mopti, San, Bougouni, Kenieba, Nioro du Sahel, Gao, Kita et certaines assemblées locales et régionales de ces localités ne seront pas épargnées. Beaucoup de communes rurales seront aussi visées entre autres Sadiola, Pélégana, Bangassi, Liberté Dembaya, Pimperna dans la region de Sikasso, Narena, Kalaban Coro, Baguineda, Sokourani-Missirikoro…etc après cette mise en place de delegation speciale, beaucoup de maires risqueront de faire face à la justice.

Avant la prochaine joute électorale, les états majors des différents partis politiques doivent s’échauffer car cette mise en place de délégation spéciale va atteindre beaucoup d’autres communes stratégiques du pays.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *