Mamoudou Kassogué, ministre de la justice et des droits de l’Homme : «La lutte contre la corruption n’est pas une option mais une obligation »

Mamoudou Kassogué, ministre de la justice et des droits de l’Homme : «La lutte contre la corruption n’est pas une option mais une obligation »

Le ministre de la justice et des droits de l’Homme, Garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a reçu en audience, le 16 octobre 2023, à son département sis à la Cité administrative de Bamako, une délégation de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Lutte contre la Corruption et la Pauvreté (COSCLCCP) conduite par sa Secrétaire Générale, Mme ADA Diawara. Selon la cellule de communication du ministère de la justice et des droits de l’Homme, le Ministre Kassogué a remercié et félicité la délégation pour son engagement dans la lutte contre la corruption, qu’il considère comme “non pas une option mais une obligation”.

Le lundi 16 octobre 2023, une délégation de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Lutte contre la Corruption et la Pauvreté (COSCLCCP) conduite par Mme ADA Diawara, Secrétaire Générale, a été reçue en audience par le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mamoudou Kassogué. Selon la cellule de communication du ministère de la justice et des droits de l’Homme, cette coalition regroupant près de 60 organisations de la société civile malienne est engagée dans la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté. Ladite cellule a fait savoir que la délégation a présenté la structure et les objectifs de la COSCLCCP au Ministre. Elle a également informé de sa participation effective à la dernière Semaine Nationale de Lutte contre la Corruption et invité le Ministre à accorder une attention particulière au volet contrôle citoyen. La cellule de communication du ministère de la justice et des droits de l’Homme a aussi indiqué que la mise en place par la Coalition d’une plateforme de dénonciation citoyenne “Kènèkan ko” avec un dispositif de vérification des alertes, a également été annoncée au cours de l’audience.

« En réponse, le Ministre Kassogué a remercié et félicité la délégation pour son engagement dans la lutte contre la corruption, qu’il considère comme “non pas une option mais une obligation”. Il s’est dit disponible pour accompagner les actions de la société civile dans ce combat essentiel pour le Mali. Cette audience symbolise la volonté des autorités maliennes de renforcer la collaboration avec les organisations de la société civile dans la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption », révèle la cellule de communication du ministère de la justice et des droits de l’Homme.

Source: maliweb net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *