Mali: Retour volontaire de 150 migrants vivant à Tamanrasset en Algérie

Mali: Retour volontaire de 150 migrants vivant à Tamanrasset en Algérie

Mali : Retour volontaire de 150 migrants vivant en Algérie

Retour volontaire de 150 migrants vivant en Algérie. © Ministère des Maliens de l’exterieur.

Environ de 150 citoyens maliens vivant à Tamanrasset, en Algérie ont regagné leur terre d’origine ce mercredi 27 mars à bord d’un vol charter. La vague est composée de 69 hommes, 36 femmes et 45 enfants mineurs. A leur arrivée à l’aéroport international, président Modibo Keita Bamako-Senou, ils ont été accueillis les personnels de l’organisation internationale pour les Migrations, le ministère des Maliens de l’Extérieur et le Haut conseil des Maliens établis à l’extérieur.

C’est la troisième vague d’arrivées des migrants basés en Algérie dans le pays. Mercredi, un vol charter affrété par l’organisation internationale pour les Migrations a atterri à l’aéroport international président Modibo Keita Bamako-Senou avec à son bord 150 migrants dont 69 hommes, 36 femmes et 45 enfants mineurs en provenance de Tamanrasset, en Algérie. Ce retour des migrants maliens en quête d’un lendemain meilleur s’explique par la rareté des possibilités d’emploi et la cherté de la vie en Algérie.

 

Pour faciliter leur retour, le ministère des Maliens établis à l’étranger et de l’Intégration africaine en partenariat avec OIM et le Haut conseil des Maliens de l’Extérieur a ‘’tout mis en œuvre’’. Ils seront assistés, pendant 3 jours, à la Cité des migrants, par les autorités avant de rejoindre leurs localités d’origine respectives.

 

Ces compatriotes ont reçu des messages réconfortants de la part du chef de cabinet du ministère des Maliens de l’exterieur. Il en a profité pour dire, ‘’ à tous les Maliens en situation de détresse que le Mali sera à leur côté à l’extérieur et ici au Mali pour leur réintégration socioprofessionnelle’’.

 

Signalons que ce retour intervient dans le cadre du programme d’aides au retour volontaire qui vise à soutenir les migrants qui ne veulent ou ne peuvent rester dans les pays d’accueil ou de transit, souhaitant retourner au bercail.

 

Adama Tembely/ ©️ Malikonews.com

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *