Mali : atelier de clarification, pour une meilleure appropriation des concepts


Le Conseil de sécurité nationale (CSN) a débuté, ce 17 mai, un atelier de trois jours en vue de clarifier des concepts de la Politique de sécurité nationale du Mali. Un exercice hautement symbolique et surtout pédagogique dans ce contexte de montée en puissance de l’armée malienne. 

« La sécurité nationale de façon globale, n’est pas un champ que certains labourent seuls pour en livrer la récolte aux autres », a déclaré le général de division Yamoussa Camara, secrétaire permanent du Conseil de sécurité nationale, à l’ouverture des travaux, à Koulouba.C’est pour dire que la politique de sécurité nationale une appropriation commune des concepts, surtout qu’il s’agit d’un domaine quitouche « tous les segments de la vie sociale ».  

Doter le pays d’une politique de sécurité nationale, c’est garantir la cohérence d’ensemble de la défense du territoire. La bonne mise en œuvre d’une telle initiative passe nécessairement par une meilleure compréhension des concepts par tous les acteurs impliqués dans la gestion des questions sécuritaires. Cette appropriation commune est ce qui permet d’assoir une vision partagée sur la défense territoriale et de cheminer vers les mêmes objectifs. Nicolas Boileau ne disait-il pas d’ailleurs que « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». 

C’est convaincu de cette force de la conceptualisation que le Conseil de sécurité nationale se prête à cet exercice de clarification pour la bonne compréhension des principaux concepts de la Politique de sécurité nationale. Cet atelier est la preuve que le Conseil de sécurité épouse pleinement les idéaux du président de la transition. Il s’agit donc d’une approche globale et pluridisciplinaire qui permet au CSN d’engager « un pas de géant en fédérant les expertises et les énergies pour l’aboutissement des efforts », a expliqué le général de division Yamoussa Camara.

Des Assises nationales de la refondation aux concertations 

Cet atelier, loin d’être un cadre de réflexion de plus, vient fortifier les efforts déjà déployés par les autorités maliennes de la transition en matière de sécurisation du pays, à travers notamment l’équipement des forces armées de défense et de sécurité et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. L’objectif recherché par les autorités maliennes en créant le Conseil de sécurité nationale est d’anticiper les crises et les catastrophes pouvant affecter la sécurité du pays.

Correspondance particulière


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *