Lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite : Le Mali se dote d’une stratégie nationale

Lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite : Le Mali se dote d’une stratégie nationale

Le Premier Ministre, Choguel Kokalla Maïga a procédé le jeudi 14 décembre 2023 au CICB  au   lancement officiel  de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au Mali. C’était  en présence de plusieurs  membres du gouvernement,  des partenaires techniques et financiers notamment le PNUD  en plus des représentants des structures accréditées pour la lutte contre la corruption au Mali.

La Stratégie nationale de lutte contre la corruption comme arme  efficace de lutte contre la corruption et l’impunité sous toutes ses formes, émane de plusieurs volontés dont celle de la Charte de la Transition, le plan  d’action du gouvernement de transition adopté le 02 août 2021par le Conseil National de Transition qui consacre un axe à « La promotion de la bonne gouvernance et l’adoption d’un pacte de stabilité sociale » ; elle est également l’une des  recommandations  formulée lors des Assises Nationales de la Refondation du 11 au 30 décembre 2021.

Le document de Stratégie nationale de lutte contre la corruption adopté par le gouvernement est assorti d’un plan d’actions quinquennal ( 2023-2027) structuré autour de 4 axes stratégiques : gouvernance et reformes ; prévention des faits de corruption ; répression et réparation ; communication.  Elle a pour vision de « doter le Mali de mécanismes opérationnels afin de lutter efficacement contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance dans le respect des Droits de l’Homme et des règles d’éthique et de transparence ».

Selon le   ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa, son élaboration était une impérieuse nécessité.  Aussi, initié par  le Ministère de la Refondation de l’Etat avec l’appui technique et financier du PNUD dans  son  programme de stabilisation du Mali à travers l’Etat de Droits de  (PROSMED), l’élaboration d’un  document de Stratégie nationale de lutte contre la corruption et son plan d’action (2023-2027),  a été  effectuée  de manière participative et inclusive, selon les explications du  ministre Ibrahim Ikassa Maïga.

Le représentant  Résident du PNUD au Mali, Maleye Diop,  s’est joint au ministre de la Refondation de l’Etat pour rappeler l’impact néfaste de la corruption, un  phénomène  complexe qui sape tous les efforts de développement et constitue l’un des plus grands défis pour la stabilité politique, sécuritaire et économique d’un pays. Et d’ajouter que la stratégie nationale est le lieu de renforcer le cadre de collaboration entre les structures étatiques, non étatiques et les organisations pour   lutter contre la corruption. M. Diop n’a pas manqué de réaffirmer la disponibilité du PNUD aux côtés du Mali.

Quant au Premier ministre, il a salué les  différents acteurs pour les efforts consentis tout en invitant à plus  d’intensifier les efforts contre la corruption .
La présente cérémonie qui marque le  démarrage effectif de la mise en place du plan d’actions de la stratégie, sera suivie de deux autres activités capitales courant ce mois de décembre, a  fait savoir le ministre de la Refondation.  Qui annonce la  session inaugurale du Comité de pilotage prévue  les 18 et 19 décembre 2023 en vue de la validation du plan de travail annuel au titre de 2024 ; et les  journées d’appropriation du document de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et son plan d’action organisées à l’intention des agents de l’Administration publique prévues pour  les 21 et 22 décembre 2023.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *