LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’ENTREPRENARIAT NATIONAL DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE MADAME BAGAYOKO AMINATA TRAORE

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’ENTREPRENARIAT NATIONAL DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE MADAME BAGAYOKO AMINATA TRAORE

Home
Actualités
Lettre ouverte au Ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Madame Bagayoko Aminata Traoré
ActualitésPolitiqueSènè
Lettre ouverte au Ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Madame Bagayoko Aminata Traoré
Sene Kunafoni
Il y a: 1 jour
Madame le ministre,
Je me permets de vous adresser cette lettre ouverte dans le but de solliciter des éclaircissements sur les actions entreprises par votre département depuis votre prise de fonction. En effet, malgré les attentes et les espoirs placés en votre équipe, nous constatons un manque tangible de progrès concrets dans la lutte contre le chômage au Mali.
Les Maliens, dont je suis, s’interrogent sur l’efficacité de notre Ministère de l’Emploi, notamment face à la montée incessante du taux de chômage. Les institutions telles que le Fonds d’Appui à la Formation et à l’Apprentissage (FAFPA), l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) et l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ), qui étaient autrefois des piliers dans la création d’emplois et la formation professionnelle, semblent avoir perdu de leur élan.

Nous aimerions comprendre les raisons derrière ce déclin apparent de ces structures. Pourquoi ne parle-t-on plus de leur contribution significative à l’économie nationale comme auparavant ? Quels sont les obstacles rencontrés et quels plans avez-vous mis en place pour les surmonter ?
De plus, je souhaiterais obtenir des éclaircissements sur les initiatives promises lors du départ de la MINUSMA du Mali, notamment en ce qui concerne le soutien aux personnes dont l’emploi était lié à cette mission. Il est regrettable de constater que bon nombre d’entre eux se retrouvent encore sans emploi aujourd’hui. Quelles actions ont été entreprises pour remédier à cette situation ?

Madame le Ministre, je vous exhorte également à partager avec le public les actions entreprises depuis votre arrivée jusqu’à aujourd’hui pour réduire le taux de chômage. Quels sont les nouveaux partenariats que vous avez établis pour renforcer les efforts du gouvernement dans ce domaine crucial ?

Je comprends que la situation actuelle du pays puisse poser des défis importants, mais je vous encourage vivement à communiquer ouvertement sur vos réalisations, vos échecs et vos perspectives pour l’avenir. Il est impératif de placer les ressources humaines compétentes aux postes clés de votre ministère afin de rechercher des partenaires crédibles et de mettre en œuvre des initiatives efficaces pour lutter contre le chômage.

Madame le Ministre, nous sommes conscients des enjeux et des défis qui pèsent sur votre département, mais nous vous demandons instamment de ne pas vous retrancher derrière les murs de votre bureau. Au contraire, je vous encourage à explorer de nouvelles opportunités, à vous ouvrir à d’autres horizons et à placer la jeunesse au cœur de vos actions, conformément à la vision du Président de la Transition.

En conclusion, je tiens à souligner que l’objectif de cette lettre n’est en aucun cas de nuire, mais plutôt de susciter une prise de conscience collective quant à l’importance cruciale de votre département dans le développement socio-économique du pays.
Je vous prie d’agréer, Madame le Ministre, l’expression de mes salutations distinguées.

Abdourahmane Doucouré
Source: réseaux sociaux


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *