Le salaire minimum interprofessionnel Garanti au Mali

Le salaire minimum interprofessionnel Garanti au Mali

Au Mali le salaire minimum interprofessionnel garanti SMIG est fixé à 40.000 fcfa. Mais nombreux sont les travailleurs payés en dessous de cette somme. Que dit la loi lorsqu’un responsable d’une entreprise ne respecte pas cela ?

Issa Bengaly est le Secrétaire administratif du bureau exécutif de l’union nationale des travailleurs du Mali UNTM. Il affirme qu’aucun employé des secteurs réglementés par la loi ne doit être payé en dessous du SMIG par son employeur. Selon lui, le montant est évolutif, mais ça dépend toujours des négociations par rapport à l’économie même du pays. Il indique le SMIG était à environ 26.000f à un moment. Une somme qui a augmentée à 40.000fcfa ajoute t-il.

Une mesure pas respectée par tous

Pourtant, ils sont nombreux à travailler dans des sociétés comme technicien de surface, gardien ou encore pompistes en bas du SMIG. C’est le cas de cette dame dans la capitale malienne qui a requis l’anonymat

« Nous commençons le travail depuis l’aube et nous pouvons nettoyer le même endroit trois fois par jour » nous confie cette dame. Elle affirme être payé à 35000f. La technicienne de surface regrette faire deux à trois mois sans percevoir ce salaire. Parfois on nous donne seulement une partie de notre dû ajoute t-elle.

Le non respect implique des sanctions

Payé un employé en dessous du SMIG peut avoir des impacts négatifs sur l’économie d’une boîte. Car le travailleur peut ne pas travailler à hauteur de souhait sans un bon salaire. Au delà, l’employeur qui donne une rémunération inférieur au SMIG peut être sanctionné par la loi.

 

Studio Tamani


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *