Le directeur général de l’ORTM, Hassane Baba Diombelé : “Le bal de costumes traditionnels est une manière pour nous de célébrer le Mali culturel, culinaire, folklorique dans sa pure tradition”


Est-ce qu’à partir de cette présente édition nous pouvons dire que c’est parti de bon pour la pérennisation de cette initiative ?

On l’espère bien. Nous allons essayer de pérenniser cette initiative parce que les éditions précédentes nous avons vu que les Maliens sont fiers de montrer leur savoir-faire. Il faut le reconnaitre, organiser un tel événement n’est pas facile ; c’est pourquoi il y a eu un moment ce temps d’arrêt, les gens se sont dispersés, les initiateurs n’étaient plus là. Mais je pense que c’est un évènement qu’on doit pérenniser non pas seulement pour l’ORTM mais pour l’ensemble du peuple malien.

Organiser de tels événements nécessite forcément de gros moyens, est-ce que vous avez bénéficié de l’accompagnement des partenaires ?

Bien évidement nous sollicitons l’appui des partenaires d’ailleurs de tout le monde car c’est un programme qui a un coût. Nous offrons la possibilité aux annonceurs pendant le plateau de venir nous accompagner. Nous n’avons pas suffisamment les moyens mais nous allons le faire in shaa Allah.

Pour ce lancement, nous allons faire avec les moyens de bord et nous espérons que les éditions futures vont nous permettre d’aller plus loin. Pour l’instant, nous lançons un appel pressent à nos partenaires pour nous accompagner, c’est un espace qu’ils peuvent utiliser pour la visibilité, le souvenir. Car ce jour-là nous aurons un Photoshop pour permettre aux gens de fixer le moment avec une séquence photo. Je pense qu’il y aura des tenues qui vont sortir de l’ordinaire. C’est l’occasion de montrer toute la beauté, toute la mosaïque que nous avons dans notre culture.

Un mot de la fin ?

J’appelle les fidèles auditeurs et téléspectateurs de l’ORTM à faire de cet événement une activité phare et le rendez-vous c’est le vendredi 26 mai au CICB en face du jet d’eau, un grand espace que nous allons remplir pour montrer le savoir-faire culturel malien. C’est l’occasion d’appeler tous ceux qui sont ancrés dans cette culture de nous rejoindre.

 

                                  Propos recueillis par Kassoum Théra


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *