LA DIASPORA MALIENNE QU’EST-CE QU’UNE DIASPORA?

LA DIASPORA MALIENNE QU’EST-CE QU’UNE DIASPORA?

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) définit les diasporas comme «des migrants ou des descendants de migrants dont l’identité et le sentiment d’appartenance, qu’ils soient réels ou symboliques, ont été forgés par leur expérience et la provenance des migrants». Le terme «diaspora» est actuellement utilisé de manière générale pour parler des personnes qui s’identifient à un «pays», mais qui vivent en dehors de celui-ci. Ils sont également appelés expatriés ou communautés transnationales.

Caractéristiques de la diaspora:

  • Ils migrent, de force ou volontairement, d’un pays d’origine à la recherche de travail, pour faire du commerce ou échapper à un conflit ou à des persécutions.
  • Ils conservent une mémoire collective idéalisée ou un mythe des maisons ancestrales.
  • Ils entretiennent un lien permanent avec leur pays d’origine.
  • Ils ont une forte conscience de groupe qui perdure dans le temps.
  • Ils entretiennent des contacts avec des membres de la diaspora qui se trouvent dans d’autres pays.

LA DIASPORA MALIENNE

Mali a toujours été un pays avec une grande tradition de migrations. Selon l’ONU, le pays compte 1.264.700 émigrés, ce qui représente 6,63% de la population du Mali. L’émigration masculine est supérieure à l’émigration féminine, 56,91% des émigrants étant des hommes et 3,08% des émigrants étant des femmes.

L’émigration du Mali s’est surtout dirigée vers la Côte d’Ivoire, où vont 41,29%, suivie de loin par le Nigeria, les 13,34%, et la Mauritanie, les 8,56%.

Certains des facteurs qui impulsent la migration au Mali comprennent des caractères économiques, environnementaux et guerriers. Le conflit armé qui a débuté dans le nord du Mali en janvier 2012 a provoqué une crise migratoire d’une ampleur et d’une ampleur considérables tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. La guerre a provoqué un déplacement massif de la population dans les trois régions du nord du Mali vers le centre et le sud du Mali ainsi que dans les pays voisins. Près de la moitié de la population a été déplacée, dont 300 000 personnes déplacées internes et plus de 175 000 ont cherché refuge dans les pays voisins.

LE MISSION D’OIM AU MALI

Créée en 1988, elle compte actuellement 100 fonctionnaires, un bureau principal à Bamako et trois sous-bureaux à Mopti, Tombuctú et Gao. Depuis le début, l’OIM a travaillé en collaboration avec le gouvernement du Mali pour satisfaire les besoins des plus vulnérables et aider à faire face aux défis de la migration comme la migration forcée, la migration irrégulière, le trafic d’êtres humains, le trafic illicite de migrants, entre autres.

La mission travaille à garantir:

  • Une assistance humanitaire, où il y a un suivi et une surveillance des personnes déplacées à l’intérieur du pays.
  • Protection des populations touchées par la crise, en particulier les femmes et les enfants.
  • Assistance d’urgence aux populations déplacées et aux communautés d’accueil.
  • Relèvement rapide et stabilisation communautaire dans les régions comptant le plus grand nombre de personnes déplacées et rapatriées.
  • La gestion des migrations comprend la facilitation des formalités de sortie, le transport, la santé ainsi que la réintégration socio-économique.

CONSEIL SUPÉRIEUR DES MALIENS À L’ÉTRANGER

Le Mali est un pays avec une forte tradition migratoire où de vastes communautés de près de 4 millions de personnes existent à l’étranger. En 1991, des Maliens de l’étranger ont décidé de créer et d’installer une agence fédérale appelée Conseil Supérieur des Maliens de l’Etranger (SCMA). Cet instrument d’intégration tente d’apporter des réponses aux problèmes auxquels les maliens, en dehors de leur pays, sont confrontés. Dans le même temps, ils servent de lien entre les pouvoirs publics et les Maliens à l’étranger dans leur pays d’accueil.

Les autres fonctions comprennent:

  • Représenter les Maliens à l’étranger devant les autorités et institutions nationales;
  • Regrouper tous les citoyens maliens résidant à l’étranger sans distinction d’origine régionale, ethnique, sociale, de sexe ou de profession;
  • Promouvoir l’unité et la solidarité entre les Maliens à l’étranger;
  • Aider les Maliens à l’étranger dans leur pays de résidence;
  • Encourager leur contribution au développement économique, environnemental, social, culturel et sportif au Mali;
  • Promouvoir la paix et l’intégration entre les pays.

CONTACT

BP: 762 Bamako (République du Mali )

Tél: (+223) 20 23 50 37 – Fax: (+223) 20 23 50 37

E-mail : hcme2012@yahoo.fr

MALIENS EN ESPAGNE ET EN CATALOGNE

L’Espagne et le Mali entretiennent des relations diplomatiques depuis 2006. Le Mali a son ambassade à Madrid et trois consulats à Madrid, Barcelone et Santa Cruz de Tenerife. La représentation diplomatique de la République du Mali en Espagne a été mise en place afin de renforcer les liens entre le Mali et l’Espagne et de garantir un service aux citoyens maliens résidant en Espagne. En revanche, l’Espagne n’a qu’une seule ambassade à Bamako.

Selon l’Institut national des statistiques (INE), les données du recensement indiquent que 27 230 Maliens vivent en Espagne. En Catalogne, il y a un total de 7 916 résidents maliens. la plupart résident dans la province de Barcelone, suivie de Lleida, Gérone et Tarragone.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *