L’intersyndicale UNTM/CSTM au secours des Migrants : Pour la protection sociale de leurs droits


 

L’intersyndicale UNTM/CSTM a célébré le dimanche 18 décembre dernier, la journée internationale des Migrants à travers une conférence de presse organisée à la Bourse du Travail, siège de l’UNTM. Le thème retenu pour cette rencontre avec la presse était principalement axé sur la protection sociale des droits des migrants. C’était en présence de MM. Moustapha Djittèye, Secrétaire général du SNEC et membre du Bureau Exécutif de l’UNTM, de Albachar, secrétaire général adjoint de la CSTM et de plusieurs membres des deux centrales syndicales.

Dans sa déclaration liminaire, Mme Sissoko Oumou Sissoko s’est penchée sur la problématique des Migrants surtout celles de la main d’œuvre en particulier qui sont devenus ces deux dernières décennies une forte préoccupation internationale qui n’épargne aucun pays au même titre que la pandémie à Coronavirus. C’est pourquoi d’ailleurs depuis 2014, le département migration des deux centrales syndicales UNTM/CSTM s’est engagé pour accompagner les migrants partout au Mali. Elle a mis l’accent sur les activités menées par l’UNTM dans ce cadre à travers la CSI-Afrique pour accompagner les travailleurs migrants pendant la période de COVID-19 dans cinq régions et du District de Bamako. Entre autres, elle a cité la remise des kits COVID-19, l’identification des travailleurs migrants, les séances de sensibilisation sur les mesures barrières et surtout l’impact socioéconomique de la COVID-19 sur les migrants. L’objectif recherché est la politique nationale de la migration (PONAM) basée sur trois axes majeurs, à savoir la réinsertion économique du retour du code de travail et de la protection sociale, la réglementation du départ et la sécurisation du séjour mais aussi la ratification des Conventions 143 97 de l’OIT.

Quant à M. Diakalia Sogodogo, membre de la CSTM, il a mis l’accent sur les activités menées par l’ASNAM (Alliance Syndicale Nationale de Migration) au cours de l’année 2022. Des activités qui ont tourné autour des besoins exprimés par le BIT, du Mouvement CSI, et notamment du RSMMS qui ont exprimé un vif intérêt à l’endroit des deux centrales nationales affiliées de la CSI-Afrique (UNTM/CSTM) afin de capitaliser l’accompagnement du partenaire Friedrich Ebert Stiftung. Avant de terminer, M. Sogodogo a salué les deux secrétaires généraux des deux centrales syndicales pour leur combat pour la protection sociale des Migrants. Tout en comptant sur l’UNTM pour l’aboutissement de cette lutte.

Aujourd’hui, les deux centrales syndicales se battent pour le respect des droits des migrants maintenant et partout dans le monde. Il faut noter que cette conférence de presse s’est déroulée en présence des militants des deux centrales syndicales.

Le malien


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *