L’Allemagne envisage d’accélérer son retrait du Mali à la fin de la mission de l’ONU demandée par Bamako, mais dont le calendrier n’a pas encore été arrêté.


Berlin a déployé un millier de soldats au Mali principalement stationnés près de la ville de Gao, dans le nord du pays, où leur tâche principale consiste à effectuer des reconnaissances pour la MINUSMA.

Il y a un mois, l’Allemagne avait entériné un retrait d’ici mai 2024 estimant que les conditions n’étaient plus réunies pour continuer à participer à la mission onusienne, que le pays a rejoint en 2013. Cette décision de retrait du Mali avait été annoncée par Berlin fin 2022.

Toutefois, le ministre allemand de la défense, Boris Pistorius, rassure, ce retrait se fera de manière ordonnée dans la ligne droite du retrait de la force onusienne.

Jeudi, le vote devant ouvrir la voie au départ de la Minusma avait finalement été reporté. Cependant, selon ce projet de résolution, la mission est appelée à cesser ses activités dès le 1er juillet prochain pour se concentrer sur son retrait, avec l’objectif de terminer ce processus d’ici le 31 décembre 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *