Kidal. Le gouvernement dissout l’ONG « Solidarité pour le Sahel «SOLISA »

Kidal. Le gouvernement dissout l’ONG « Solidarité pour le Sahel «SOLISA »

Pour financement du terrorisme et au blanchiment de capitaux, le gouvernement a dissout l’association « Solidarité pour le Sahel, plus connue sous l’appellation «ONG SOLISA ». Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a informé le Conseil des ministres, ce mercredi 17 janvier, de cette décision de dissolution.

L’existence de « Solidarité pour le Sahel » est légale, reconnaît le Gouvernement. Puisque le communiqué du Conseil des ministres indique que l’association a signé un accord-cadre avec l’Etat. Selon le gouvernement, SOLISA devait intervenir dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’eau, de l’énergie, de l’éducation et de la santé dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Mopti et Tombouctou.

Malgré ses zones d’interventions prédéfinies, il a été constaté que l’organisation «exerce ses activités dans le domaine humanitaire dans la Région de Kidal où elle dispose d’une antenne ». Selon le ministre de l’Administration du territoire, cela constitue un « manquement aux dispositions de la loi relative aux associations, de l’Accord-cadre et aux dispositions statutaires de l’Association ».

Pire, le gouvernement souligne que des investigations ont permis de savoir que SOLISA n’est en réalité qu’un outil de financement des activités des groupes armés du CSP-PSD. Pour le gouvernement, il s’agit des activités exercées en violation des textes et contre les intérêts de l’Etat et des populations de la Région de Kidal. Aussi, le Conseil des ministres révèle que des acteurs d’autres ONG dans la région de Kidal ont été contraints par ces groupes armés à « mettre leurs moyens et fonds à la disposition de Solidarité pour le Sahel.

Dans le communiqué, le gouvernement estime que ces agissements de SOLISA, « denature à contribuer au financement du terrorisme et au blanchiment de capitaux, constituent une menace pour la paix et portent atteinte à l’intégrité du territoire national ». Ainsi, la dissolution et le démantèlement de L’ONG SOLISA sont actés par le gouvernement.

Dans la région de Kidal, au cours des six dernières années, l’ONG SOLISA a collaboré avec le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. Elle a aussi beaucoup coopéré avec la MINUSMA et l’UNICEF notamment dans le cadre du renforcement des capacités de la société civile dans la région et l’alphabétisation des enfants.

Mamadou TOGOLA

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *