En dépit des scandales, Trump reste le préféré des évangéliques


En ouvrant la conférence, Ralph Reed, le fondateur du mouvement “Foi et Liberté” a nié tout “culte de la personnalité” de Trump chez les évangéliques.

“Il n’y a qu’une personne que nous vénérons, et c’est Jésus-Christ”, a-t-il assuré.

– ‘Un seul candidat’ –

Les responsables présents à la conférence saluaient d’ailleurs plus facilement le bilan de Donald Trump que sa personnalité.

Selon eux, l’ancien président se bat pour ses partisans comme personne d’autre, et a été le président qui a le plus respecté ses promesses électorales, en faisant notamment entrer trois juges conservateurs à la Cour suprême, qui est par la suite revenue sur la garantie constitutionnelle de l’avortement.

“La question n’est pas de savoir: (…) +est-ce qu’on est pareil?+” “C’est de savoir: qui va transformer mes valeurs en actes”, explique Suzzanne Monk. “C’est pourquoi tous ces gens adorent Donald Trump”.

Enzo Alcindor, responsable d’une agence immobilière en Floride, dit lui s’opposer à la candidature du gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis

“Il n’a pas sa place dans cette course”, assure le quinquagénaire, originaire d’Haïti.

“Les autres (candidats) n’ont pas la carrure (…) il n’y a qu’un et un seul candidat pour moi. Et c’est le président Donald Trump”, abonde-t-il.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *