Coopération Afrique du Sud – Mali : Célébration de la 3e édition Journée de la réconciliation nationale

Coopération Afrique du Sud – Mali : Célébration de la 3e édition Journée de la réconciliation nationale

A l’initiative de l’association Africa Youth Time, le Mémorial Modibo Keita de Bamako a abrité, ce samedi 16 décembre, la célébration de la Journée de la réconciliation nationale de l’Afrique du Sud. Pour cette 3e édition, le thème était : « rôle des femmes dans la réconciliation et l’unité africaine ».

« La célébration de cette journée vise à renforcer le lien fraternel entre le Mali et l’Afrique du sud », a indiqué Dramane Diallo, président de l’association Africa Youth Time. A ses dires, au regard du contexte, le Mali peut s’inspirer du modèle sud-africain de réconciliation nationale pour s’en sortir. Pour y parvenir, Dramane Diallo estime que la jeunesse, surtout les femmes, ont un rôle important à jouer. « Car l’engagement des femmes est synonyme de stabilité et de développement dans un pays », a souligné le président d’Africa Youth Time.

« La célébration de la journée réconciliation nationale de l’Afrique du Sud au Mali permet : d’abord, de rendre un vibrant hommage à nos deux anciens présidents (Modibo Keita et Nelson Mandela) qui n’ont cessé de se battre pour la paix et la stabilité », a informé Patience Lorna Mosimo MASISI, Chargée d’affaires de l’ambassade de l’Afrique du Sud à Bamako. Ensuite, cela permet de renforcer la relation fraternelle entre le Mali et l’Afrique du Sud. A l’image de l’Afrique du Sud qui a connu l’apartheid, la Chargée d’affaires assure que le Mali a plus que jamais besoin d’une jeunesse motivée, engagée, dévouée et même prête à se sacrifier pour bâtir une nation plus solide et souveraine afin de promouvoir la bonne cohésion sociale et le vivre Ensemble.

Mme Rose Bouzaid, militante des droits des femmes et des filles, est la marraine de cette édition de la célébration de la Journée de la réconciliation nationale de l’Afrique du Sud. Selon elle, des femmes comme Winnie Mandela ont démontré le rôle prépondérant des femmes dans une lutte, et surtout dans la réconciliation. Le passage de ses femmes victimes d’abus devant la Commission vérité et réconciliation en Afrique du Sud à démontrer à chacun leur capacité à surmonter l’insupportable. Au Mali, elles seront déterminantes dans la réussite du processus de réconciliation qui s’ouvre.

Des sketchs et un panel avec des personnalités ont marqué les temps de cette célébration. Au nom de la ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Fatoumata Sirey Diakité, a salué la tenue de ce panel. Des échanges qui permettront de faire des propositions, des recommandations concrètes afin d’apporter une piste de solution sur les stratégies et techniques d’implications des femmes dans la Réconciliation et la bonne cohésion sociale.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *