CANAM : Des membres du CNT se sont imprégnés des activités liées au RAMU

CANAM : Des membres du CNT se sont imprégnés des activités liées au RAMU

La salle Wa Kamissoko du CICB a abrité jeudi dernier une session de formation des membres du Conseil national de transition (CNT) sur les activités de la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) et l’état du processus d’adoption des textes du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU). La session était présidée par Aboubacar Sidiki Fomba, président de la Commission santé, Développement social et de la Solidarité.

En raison de son rôle législatif, le CNT a le droit de regard sur le fonctionnement de l’action gouvernementale, particulièrement des services publics. Assujettis à l’Assurance maladie obligatoire (AMO), les membres du CNT doivent être aussi bien informés des problèmes liés à la mise en œuvre du régime. Dans le souci de faciliter le processus d’adoption des textes au niveau de l’institution, une connaissance de la CANAM et de ses difficultés s’avérait également nécessaire pour les membres.

L’objectif principal était de renforcer les capacités des membres du CNT sur les activités de la CANAM et l’état du processus d’adoption des textes du RAMU. A travers cet atelier, il s’agissait plus spécifiquement, d’informer les membres du CNT sur les problèmes liés à la mise en œuvre du régime de l’AMO ; des relations entre la CANAM et ses prestataires ainsi que les Organismes gestionnaires délégués ; du parcours des soins des assurés ; de l’état d’avancement des textes du RAMU ; des dispositions prises dans le cadre de l’opérationnalisation du RAMU ; de la typologie des fraudes à l’AMO, de la problématique de la couverture maladie universelle au Mali…

Organisés sous la houlette du Directeur général de la CANAM, Médecin Général de Brigade Boubacar Dembélé,  les travaux étaient animés par Dr Mamady Diawara, directeur de l’organisation et du contrôle de la qualité des soins ; et Mme Traoré Fatoumata Zaharaye Haïdara, cheffe du service juridique et Contentieux de la CANAM. Les membres de différentes Commissions (Santé et Développement social…), des directions techniques, du Secrétariat général, du cabinet du président, du protocole et des interprètes ont pris part à cet atelier.

Il faut signaler que, la population malienne manifeste aujourd’hui un grand intérêt pour l’AMO. Une réalité qui a poussé les plus hautes autorités à instituer le Régime d’assurance maladie universelle (RAMU) à travers la loi N°2018-074 du 31 décembre 2018.

Source: maliweb net

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *