CAN/Côte d’Ivoire 2023 : Duel des Aigles dans le ciel de Korhogo

CAN/Côte d’Ivoire 2023 : Duel des Aigles dans le ciel de Korhogo

Pour le compte de la 2e journée de groupe (E), le Mali et la Tunisie se croisent ce samedi 20 janvier au Stade Amadou Gon Coulibaly (20h GMT). Un beau duel, en perspective, dans le ciel de Korhogo entre les Aigles du Mali et ceux de Carthage.

Après un démarrage de compétition réussi le mardi dernier face à l’Afrique du Sud (2-0), le Mali effectue sa 2e apparition dans la Can Côte d’Ivoire 2023 ce samedi. Face à la Tunisie, les Aigles tenteront de continuer leur envol vers les 8es de finale. Un beau duel qui promet d’être étincelant dans la mesure où les Tunisiens joueront leur va-tout après s’être inclinés à l’occasion de la première journée devant la Namibie (1-0).

Pour cette 2e sortie, les nôtres devront montrer un visage plus séduisant que celui affiché contre l’Afrique du Sud notamment en première période malgré la victoire de 2-0. Et c’est déjà bien que certains joueurs s’en montrent conscients. « Djigui nous a maintenus dans le match. Sa présence dans la cage et ses parades ont déstabilisé l’adversaire. Les changements ont été payants. La réorganisation de l’entraîneur a permis de retrouver l’équilibre. On va vite oublier cette victoire et se concentrer sur la Tunisie car nous ne sommes pas encore qualifiés. L’entrée en lice n’est jamais facile. », a reconnu le défenseur Boubacar Kiki Kouyaté qui a d’ailleurs écopé d’un carton jaune tellement que le match a été difficile pour la défense malienne.

Auteur de l’ouverture du score, le capitaine Hamari Traoré reconnait également les ennuis rencontrés face à l’Afrique du Sud. Mais le latéral droit des Aigles peut encore se montrer un leader au discours galvanisant : « Beaucoup de fierté et très content de marquer pour mon pays dans une compétition comme la Can. C’est toujours plaisant. Cette équipe sud-africaine était bien organisée. Elle nous a créé beaucoup de problèmes. Ensuite on a laissé passer l’orage. On avait 3 à 4 joueurs qui jouaient leur première Can avec l’équipe. Donc ils avaient beaucoup d’attentes et de pression.  A la mi-temps j’ai dit aux joueurs de se libérer, de mettre le pressing qui n’était pas au rendez-vous en première période. Et puis en seconde période on a récupéré des ballons haut en mettant le pressing pour créer des d’occasions et marquer des buts. C’est le mental qui a surtout fait la différence. On va continuer comme ça. »

A C

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *