Can-Cote d’Ivoire 2023 : 13e CAN, 9e d’affilée pour le Mali


En janvier-février 2024, la Côte d’Ivoire abritera la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. A une journée de la fin des éliminatoires, un bon nombre de pays dont le Mali ont décroché leur ticket de qualification pour la phase finale de la compétition. En Côte d’Ivoire, les Aigles du Mali connaitront ainsi leur 13e participation à une phase finale de la CAN. Soit la 9e de rang.

Prévue en Côte d’Ivoire, la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football se tiendra du 13 janvier au 11 février 2024 dans 5 villes ivoiriennes (Abidjan, Bouaké, Korhogo, San-Pédro et Yamoussoukro). A cette 34e édition de la compétition, le Mali connaitra sa 13e participation après avoir validé son ticket qualificatif le dimanche passé. Opposés aux Diables Rouges du Congo, les Aigles se sont imposés à Brazzaville sur le score de 2 buts à 0 grâce à ses réalisations signées Ibrahima Koné (62’) et Néné Dorgelès (73’). Ce succès permet au Mali de compter 12 points loin devant son premier poursuivant direct à savoir la Gambie, créditée de 9 points. Avec l’avantage de la confrontation directe contre la Gambie, le Mali finira, sans doute, à la tête du classement même en cas de défaite lors de la dernière journée qu’il disputera en septembre prochain à Bamako contre le dernier, Soudan du Sud.

Avec ce scénario, la 2e place du groupe G sera disputée entre le Congo (6points) et la Gambie (9points). Malheur au vaincu ! Quant au Soudan du Sud, il est éliminé avec 3points en 5 matches joués.

En plus du Mali, plusieurs autres favoris se sont qualifiés. La Côte d’Ivoire, pays hôte, le Sénégal, champion d’Afrique, le Maroc, demi-finaliste de la Coupe du Monde de la FIFA, la Tunisie, ancienne championne d’Afrique, l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Burkina Faso, toujours aussi impressionnant, ont tous assuré leur participation à la compétition avant même la fin des éliminatoires. La Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023 débutera le 13 janvier et se poursuivra jusqu’au 11 février 2024. L’événement se déroulera sur six sites différents, selon la CAF : Le Stade Olympique Alassane Ouattara (56 000 places) et le Stade Felix Houphouet Boigny (28 000 places), situés à Abidjan. Les autres sites sont le Stade de Korhogo (20 000 places), le Stade de San Pedro (20 000 places), le Stade de Yamoussoukro (20 000 places) et le Stade de la Paix de Bouaké (40 000 places).

A; Cissouma

Équipes qualifiées :

Côte d’Ivoire (Hôte), Maroc, Algérie, Afrique du Sud, Sénégal, Burkina Faso, Tunisie, Égypte, Zambie, Guinée équatoriale, Nigéria, Cap Vert, Guinée Bissau, Mali

CONGO-MALI

Ils ont dit…

En disposant du Congo sur le score de 2-0 à Brazzaville, le Mali a validé son ticket pour la prochaine édition de la CAN prévue en Côte d’Ivoire. Pour réaliser une telle performance, tous les ingrédients ont été réunis par Eric Sékou Chelle et ses hommes. Récemment transféré du Stade de Rennes à la Réal Sociedad, le capitaine Hamari Traoré a fait la passe décisive pour l’ouverture du score. De son côté, Almamy Touré a célébré son premier match avec les Aigles par une victoire assortie d’une qualification. Quant au sélectionneur Eric Sékou Chelle, il a réussi un coaching payant avec l’entrée en jeu de Néné Dorgelès, en seconde période, qui a marqué le but du break à la 73’ après l’ouverture du score par Ibrahima Koné (62’). A l’issue de cette rencontre victorieuse de la 5e journée, ces différents acteurs se sont prononcés sur le match.

AC.

HAMARI TRAORE, Capitaine Aigles

Je suis très content de ce que mon groupe a réalisé. Cette victoire est pour le peuple malien notamment les Maliens résidants au Congo. On a livré un grand match à l’issue duquel on a mérité la victoire. Maintenant place aux vacances pour pouvoir revenir encore plus forts pour la suite des échéances.

Almamy Touré, défenseur Aigles

Je suis très content et de célébrer mon premier match par une victoire. C’est une grosse fierté pour moi car c’est une date qui va longtemps rester gravée dans ma mémoire. Ça n’a pas été un match facile. On le savait d’avance. Il fallait rester concentrés. On a su le faire. Et on s’en sort avec une victoire.

Eric Sékou Chelle, sélectionneur Aigles

On a été un peu surpris par la réaction des supporters. Au début on était un peu sonnés et on a un peu souffert. On est resté concentrés pour ne pas prendre de but en première période. En seconde période on est rentré sur le terrain avec de meilleures intentions. Comme les joueurs Congolais étaient sur un temps fort, on a profité des espaces dans leur dos pour claquer ce premier but. Mais franchement sur la physionomie du match il n’y a pas photo sur notre victoire. Les temps fort qu’ils ont eus étaient dus à notre mauvais placement. C’est en ce moment que j’ai demandé à mes joueurs d’essayer de trouver, à la récupération, plus rapidement les profondeurs. On a eu du mal à trouver la relation milieu de terrain-attaquant. Après avoir tenu bon durant la première mi-temps, il fallait juste essayer d’être plus agressifs devant les buts adverses. Avec la qualité qu’on a dans cette équipe ça a fini par payer. En conclusion la victoire, elle est logique pour moi

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *