Budget Primitif 2024 de la CV : Le maire annonce le chiffre de 9 526 581 200 FCFA !

Budget Primitif 2024 de la CV : Le maire annonce le chiffre de 9 526 581 200 FCFA !

La mairie de la commune V (CV) du District  a organisé, le jeudi  12 octobre dans sa cour, son débat traditionnel public sur son  budget primitif. Pour celui de  2024, le maire Amadou Ouattara annoncé le chiffre de  9 526 581 200 FCFA.  Il  est notamment  plus important que celui de  2023 qui était   estimé à 1 623 700 000 FCFA.  La cérémonie était présidée par le maire Amadou Ouattara. Lequel  avait à ses côtés, ses adjoints et le Secrétaire Général de la Mairie.  Mais au présidium, il y avait aussi Bocari Téreta et Ousmane, respectivement président et vice-président du RPM. C’est Mme Diarra Kany Mariko, le Chargé des Finances, qui  a brillamment présenté au public,  ledit budget. Etaient nombreux, les  citoyens de la Commune V qui ont pleinement participé à l’évènement.  Les temps forts !

En sacrifiant donc la coutume,  le Maire  de la CV  a ouvert  les débats sur le budget primitif de sa commune. Après les salutations d’usage,  Amadou Ouattara a indiqué que  le débat public est d’une importance  capitale dans le processus d’élaboration du budget primitif. Car, à l’en croire, il permet à l’ensemble des acteurs du développement local de prendre connaissance du projet de budget mais aussi de faire des propositions d’amélioration. Ce débat, d’après toujours  le Maire de la Commune V, est intervenu  après des assemblées générales  de restitution, tenues dans les huit (8)  quartiers de la commune.

Amadou Ouattara  a informé que le budget primitif  2024 de sa commune est estimé en recettes et dépenses à la somme de neuf milliards cinq cent-six millions  cinq cent quatre-vingt-un mille deux cent (9 526 581 200) FCFA.  Dont la répartition est la suivante : – Section fonctionnement : 8 967 401 000 FCFA (soit 94%) ; -Section investissement : 559 180 200 FCFA (soit 6%).

Le Maire  regrette que les ressources propres  de la commune V, de l’ordre de 1 795 901 000 FCFA, ne suffisent pas pour  faire fonctionner la maire. Ainsi, il solliciter l’ensemble des citoyens pour aider à la mobilisation des ressources propres, « indispensables pour l’atteinte des objectifs d’un développement durable ». A cet effet, Amadou Ouattara a insisté sur le paiement de la Taxe de Développement Local (TDRL) par les populations.  Ce qui est, selon lui, un acte de citoyenneté.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *