Après les pays de l’AES, le Nigeria aussi dit non aux…

Après les pays de l’AES, le Nigeria aussi dit non aux…

Le Nigeria, l’une des plus grandes puissances économiques et démographiques de l’Afrique, correspond clairement au pas des pays de l’AES.

Le pays se rapproche de plus en plus de la Russie et fait savoir à qui veut l’entendre qu’il est libre de nouer des relations avec qui il veut.

C’est en effet, une posture qui rappelle celle des pays de l’AES à la suite de la venue au pouvoir des militaires au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Les dirigeants de ces trois pays ne cessent de montrer à chaque fois leur rapprochement grandiose avec la Russie qui s’avère être un ennemi des Occidentaux.

Ces derniers reprochent à Vladimir Poutine sa décision d’attaquer l’Ukraine et de faire durer les combats depuis plus de deux ans déjà.

Du 5 au 7 mars dernier, le ministre des Affaires étrangères du Nigeria, Yusuf Maitama Tuggar, a effectué une visite officielle à Moscou, la capitale de la Russie.

Durant son séjour sur le territoire russe, le chef de la diplomatie nigériane a accordé un entretien au média local Spoutnik.

Dans son discours, le ministre des Affaires étrangères du Nigeria a sans hésiter fait savoir qu’ils sont libres de collaborer avec n’importe qui ; une position qui rappelle celle des pays de l’AES.

« Personne ne nous dicte ce que nous faisons » , at-il d’abord indiqué avant de poursuivre dans des termes plus explicites.

« Le Nigeria n’est pas le genre de pays qui succombe aux pressions » , a déclaré M. Tuggar.

« Nous sommes déterminés depuis notre création. Depuis que nous sommes devenus indépendants en 1960, nous avons rejoint le mouvement des non-alignés. Nous faisons ce que nous pensons être bon pour nous en tant que pays, personne ne nous dicte ce que nous faisons » , at-il conclu.

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *