Appropriation de la stratégie de supplémentation en micronutriments : Helen Keller International s’engage aux côtés du gouvernement

Appropriation de la stratégie de supplémentation en micronutriments : Helen Keller International s’engage aux côtés du gouvernement

Dans le cadre de l’appropriation de la stratégie de supplémentation en micronutriments, Helen Keller International, en collaboration avec le ministère de la Santé et du Développement social, à travers l’Office national de la santé et de la reproduction (ONASR), a organisé, le vendredi 15 décembre, l’atelier de plaidoyer sur la supplémentation en micronutriments multiples au Mali. La cérémonie d’ouverture était placée sous l’égide de N’Tji Kéïta, chef de département mère enfant à l’ONASR.

Financé par Helen Keller International, l’atelier de plaidoyer sur la supplémentation en micronutriments multiples au Mali entre dans le cadre de l’appropriation par les autorités de la stratégie de supplémentation en micronutriment multiple chez les femmes enceintes.

Organisé en partenariat avec l’Office national de la santé et de la reproduction (ONASR), il vise à partager les avancées scientifiques ainsi que les expériences au Mali dans le cadre dans le cadre de la supplémentation en micronutriments chez les femmes enceintes afin de réduire la morbidité et la mortalité maternelle due à la malnutrition aigüe.

Plus spécifiquement, il s’agit de faire la restitution du forum d’Addis-Abeba sur les micronutriments multiples (MMS), présenter le niveau de réalisation dans la mise en œuvre des MMS dans le district sanitaire de Bla ; et enfin partager avec les responsables techniques de l’Etat, de la société civile et les ONG les enjeux et les perspectives sur les MMS dans notre pays.

Selon l’EDSM-VI 2018, la prévalence de l’anémie ferriprive chez la femme enceinte au Mali était plus élevée (69%) que chez celle qui allaitait (62%). La même source indique qu’une femme sur dix (10%) souffre de la maigreur et 28% sont en surpoids ou obèses.

« Etant donné la forte prévalence de l’émaciation chez les nouveau-nés et les jeunes nourrissons, les interventions ciblant les femmes enceintes jouent un rôle particulier dans sa prévention, en particulier les supplémentations en fer et acide folique qui présentent des avantages évidents en termes de prévention de l’anémie pendant la grossesse », a rappelé N’Tji Kéïta, chef de département mère enfant à l’Office national de la santé et de la reproduction (ONASR).

Il a indiqué que la supplémentation en micronutriments multiples (MMS), qui est une intervention prénatale plus prometteuse en matière d’amélioration de la croissance intra-utérine, devient une alternative à la supplémentation en fer-acide folique.

La représentante du Directeur pays d’Helen Keller International, Dr. Wassa Sanogo, a marqué l’engagement et la disponibilité de l’organisation non gouvernementale à accompagner le gouvernement dans le cadre de l’appropriation de la stratégie de supplémentation en micronutriments chez les femmes enceintes. À noter que les participants sont venus des structures de l’Etat, de la société civile et des ONG.

Abdrahamane SISSOKO

Source: maliweb.net


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *