Aguibou Bah, président de la section football du stade malien de Bamako : “Notre objectif est la reconquête de la Coupe Caf”


A l’issue du tirage au sort de la Coupe Caf, le Stade malien de Bamako a hérité de la poule D avec la Renaissance sportive de Berkane, les Diables Noirs du Congo et Sekhulhune United d’Afrique du Sud. A ce niveau de la compétition l’enjeu demeure la conquête d´une place honorable. Comment l’équipe de Sotuba s’y prendra. Le président de la section football du club, Aguibou Bah nous a accordé une interview dans ce sens.

Aujourd’hui-Mali : M. le président le tirage au sort de la Coupe de la Confédération a logé le Stade malien dans le groupe D. Quelle est votre analyse ?

Aguibou Bah : A ce niveau nous n’avons pas de préférences et je pense que toutes les équipes se valent. Maintenant il faut se rendre à l’évidence que la bataille sera très rude sur le plan organisationnel et logistique. Imaginez que le Stade se déplacera du Maghreb en Afrique australe en passant par l’Afrique centrale. Donc il faut beaucoup miser sur une organisation digne de ce nom pour pouvoir bien négocier les différentes rencontres.

Quelles seront les armes du Stade pour cette nouvelle aventure ?

Les armes du Stade se résument en la qualité de son effectif, mais aussi en la détermination et solidarité qui animent le groupe.

A ce stade de la compétition, il serait incompréhensible de se donner un statut de victime résignée. Alors quel est l´objectif principal des Blancs de Bamako ?

Le Stade malien est loin d’être un néophyte dans cette compétition, et c’est sans modestie que je vous dis ici que notre objectif est d’aller à la reconquête du trophée que nous avons déjà remporté en 2009. Pour atteindre cet objectif, nous partons sur l’opération 3/3 à savoir gagner les trois matchs à domicile et savoir bien voyager. Cela nous permettra de prendre l’une des deux places qualificatives de notre poule pour la prochaine étape. Certes, je respecte nos adversaires mais je crois fermement en la valeur de mon effectif.

Depuis quelques temps l’Etat s’est désengagé pour la prise en charge des clubs. Comment comptez-vous organiser les déplacements et en même temps motiver les joueurs ?

Un compétiteur qui se fixe des objectifs doit se donner les moyens de sa politique. Sous la supervision du président Mahamadou Samaké, nous avons travaillé sur ce dossier bien avant la fin de la saison précédente. Ce qui nous a permis d’anticiper sur certaines situations d’ordre financier.

Dieu merci, jusque-là nous sommes parvenus à bien organiser nos voyages et motiver nos joueurs.

La phase de poule de la Coupe de la Confédération reflète-t-elle le niveau du football malien ? Pourquoi nos clubs ont de la peine à accéder à la prestigieuse phase de poule de la Ligue des champions ? Quelle est votre recette dans ce sens ? La ligue professionnelle est prévue pour l’année prochaine dans notre football. Pensez-vous que nos clubs réunissent toutes les conditions pour y faire face ?

En toute vérité, les clubs ne sont prêts pour aller vers le professionnalisme. Mais nous n’avons pas le choix car c’est une exigence de la Fifa. Maintenant c’est à la Fédération de mettre en place une stratégie qui nous permettra d’y accéder de façon séquentielle tout en allégeant le cahier de charges en tenant compte des réalités des clubs. Sinon dans les conditions normales, le professionnalisme sera un facteur déterminant pour le rayonnement de notre sport roi.

Cette année quelles sont les ambitions du Stade malien de Bamako ?

Sur le plan national nous nous donnerons les moyens pour remporter le titre de champion, et le trophée national, et sur le plan africain nous ambitionnons d’aller reconquérir le trophée de la Coupe Caf, et jouer la Super coupe en début de saison prochaine.

Parlons à présent de votre projet Fifa au sein de la Fédération ?

Comme vous le savez le président Mamoutou Touré a obtenu de la Fifa le financement d’un Centre technique national de football ultra moderne à travers le Fonds Forward, et aujourd’hui ce projet a vu le jour. Les travaux s’exécutent à souhait et in shaa Allah dans un bref délai nous allons inaugurer ces installations.

Au-delà de ce Centre, nous construisons des sièges pour les différentes ligues régionales de football, et dans un futur proche dans le cadre du Forward 3.0, il sera procédé à la pause de la première pierre d’un mini stade de 10 000 places. Tout cela pour vous dire qu’au niveau du Forward nous n’avons pas un projet mais des projets de développement, des infrastructures sportives pour le bonheur de la jeunesse malienne.

Sous la forme d’un dernier mot, quel est votre pronostic pour la Ligue européenne des clubs ?

Le Real Madrid sera sacré champion d’Europe.

Propos recueillis par O. Roger


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *